Portraits de Claude Lanzmann en « séducteur brusque »: la presse française n’a rien appris de #MeToo

Les journalistes français passent sous silence les accusations publiques d’agressions sexuelles contre Claude Lanzmann, décédé jeudi. Pire, ils vantent les qualités de séducteur du cinéaste.

Le 7 février 2012, une agente de sécurité de l’aéroport de Tel-Aviv expliquait avoir été embrassée de force par Claude Lanzmann. Le cinéaste avait alors été brièvement arrêté pour harcèlement sexuel.

Le 18 octobre 2017, aux débuts du mouvement MeToo,  la journaliste néerlandaise Joyce Roodnat écrivait un texte pour raconter comment, alors qu’elle était venue interviewer Claude Lanzmann chez lui, le cinéaste lui avait imposé des contacts physiques non consentis.

Le 30 janvier 2018, Mediapart publiait un article sur un des documentaires de Claude Lanzmann, et mentionnait qu’il était « l’objet d’accusations publiques de violences sexuelles », précisant que cela avait été discuté en conférence de rédaction.

Au sujet de l’arrestation à l’aéroport de Tel-Aviv, Libération avait titré « Claude Lanzmann arrêté pour un baiser volé ». Mais, dira-t-on, c’était en 2012, six ans avant MeToo. Les journalistes français, sans doute, n’avaient pas encore eu le temps de bien digérer les révélations sur Dominique Strauss Kahn, dévoilées un an auparavant, eux qui l’avaient si souvent qualifié de « dragueur compulsif » ou « Don Juan ».

Qu’en est-il aujourd’hui? Comment, en France, après MeToo, les journalistes écrivent-ils le portrait d’un homme qui a été publiquement accusé de violences sexuelles?

Les articles parus sur Claude Lanzmann après son décès offrent l’occasion d’un état des lieux.  En voici quatre, parus dans Le Monde, Libération, Le Parisien et Les Inrockuptibles. Ils obéissent tous à la même logique. Ce sont des témoignages écrits par des hommes. Des journalistes qui se plaisent à présenter Claude Lanzmann comme leur ami. Aucun d’entre eux ne mentionne les accusations. Tous s’intéressent pourtant, de très près, à son rapport aux femmes. Revue de presse.

Le Monde: Franck Nouchi, et le « séducteur insatiable »

Dans Le Monde, Franck Nouchi nous parle de son « irremplaçable ami ». Le registre de la séduction est présent dès le titre: « Claude Lanzmann, un séducteur insatiable, passionnément vivant ». Puis dans le sous titre « Le cinéma, la politique, les femmes… ». Et encore, au deuxième paragraphe « Il aimait séduire. Il aimait aimer. Il aimer les femmes. Il aimait qu’on l’aime ». Des accusations, il n’est pas question.

Libération: Laurent Joffrin et le « séducteur brusque »

Libération nous parle aussi amitié avec Lanzmann. « Il était devenu l’ami du journal ». Toujours pas de mentions des accusations. Lanzmann est qualifié de « séducteur brusque et enflammé ».

Le Parisien: Yves Jaeglé et « le galant et séducteur avec les femmes »

La séduction, toujours, dans Le Parisien. Lanzmann y est brossé sous les traits d’un « galant et séducteur envers les femmes ». L’auteur, Yves Jaeglé ajoutant « il aimait à se vanter de ses conquêtes féminines et l’âge n’avait nullement atténué ses fanfaronnades ».

Les Inrockuptibles: Serge Kaganski et le « séducteur narcissique »

 Serge Kaganski; pointe lui aussi son amitié avec Lanzmann dans Les Inrocks: « Adieu cher Claude, « mon ami », comme tu me le disais souvent toi même » et le qualifie de « séducteur narcissique », précisant « Lanzmann et les femmes, cela mériterait sans doute un chapitre» pour détailler non les accusations, mais  «tant ce séducteur a enchaîné les partenariats amoureux ».

Cela aurait, surtout, mérité d’autres articles qu’on espère lire très prochainement.

Graphisme de l’illustration: Silvia Casalino. 

Advertisements

2 Comments

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s